shampoings sans silicone image

Je vous ai expliqué ici pourquoi éviter les sulfates. Il est temps de vous parler des shampoings sans silicone qui sont également un atout pour préserver la beauté de votre chevelure. Tout comme les sulfates, il va falloir décrypter les étiquettes pour choisir vos shampoings sans silicone.

LES EFFETS DE LA SILICONE

Souvent associés aux sulfates, le silicone permet de limiter les agressions de ces derniers.
Ils rendent les cheveux lisses et brillants et facilitent le coiffage.
D’où vient le mal me direz-vous ?
Les silicones gainent le cheveu comme une matière plastique. D’ailleurs, ils sont issus de la pétrochimie. Leur fabrication est donc polluante et en tant que dérivés du pétrole, ils ne sont pas biodégradables.
Les silicones étouffent la fibre capillaire et empêchent les principes actifs de pénétrer dans le cheveu. Le cheveu ne respire plus et il est réparé en surface mais pas en profondeur, ce qui  à long terme entraîne la mauvaise santé de vos cheveux. Les silicones agissent donc comme un cache-misère.
Passer aux shampoings sans silicone va vous désorienter au début, comme les shampoings sans sulfates. Vos cheveux auront l’air moins doux et démêlés puis vos cheveux vont peu à peu (re)gagner en force.
N’oubliez pas que les shampoings nettoient vos cheveux mais ne les nourissent pas. Par conséquent, il vous faudra utiliser des soins nutritifs ou réparateurs (masques, après-shampoing…)

COMMENT LES RECONNAITRE

Pour identifier le silicone, il vous faudra décrypter les étiquettes. La plupart des temps, on les reconnaît grâce au suffixe -cone. Voici les appellations qui indiquent la présence de sillicone dans un produit :

dimethicone
cethyl diméthicone
phenyl triméthicone
stearyl diméthicone
cyclométhicone

cyclotertrasiloxane

MES CHOUCHOUS

Shampoing équilibrant au blé WELEDA
Shampoing réparateur ricin et kératine végétale NATESSANCE
Shampoing Rainforest Eclat cheveux colorés THE BODY SHOP
Crème lavante aux fleurs LEONOR GREYL